Leibtherapie

Karl Graf Dürckheim a élaboré dans les années 1950, dans le cadre de son activité psychothérapeutique, une forme très personnelle de soin corporel qu’il a appelée la Personale Leibtherapie.
Elle est aujourd’hui largement transmise comme une forme de thérapie initiatique.
La thérapie initiatique – développée par Karl Graf Dürckheim et Marie Hippius – repose sur les découvertes de la psychologie analytique de C.G. Jung et de Eric Neumann. Elle s’en distingue cependant en proposant des formes de travail pratique, telles que le dessin intuitif et la Personale Leibtherapie.

L’organisation consciente du quotidien et la méditation constituent aussi des éléments importants de cette pratique thérapeutique.

           » Être vivant, c’est d’abord être un corps; un corps animé… »

Leib : n’indique pas le corps objet qu’il est possible de peser ou de mesurer.

Leib : C’est le corps que l’on Est.

L’homme crispé parce qu’il a peur, l’homme épanoui parce qu’il est heureux, l’homme agité parce qu’il est impatient, c’est leib…

Thérapie : en grec ce mot signifie « Accompagner  »

Le leibtherapeute est celui qui accompagne, qui marche avec l’autre.
Ce que proposait K.G. Dürckheim c’est  » un nouveau regard sur le corps, le corps que l’on Est « . Cet autre regard est principalement, la non opposition entre le corps et l’âme.

Karl Graf Dürckheim avec quelques uns de ses élèves et collaborateurs ont peu à peu élaboré un touché thérapeutique qui est transmis dans le centre de formation de Rûtte, puis à Berlin, Munich et aujourd’hui à Paris et à Bâle.
Wolfram HELKE, praticien et enseignant en Leibthérapie, nous a transmis les outils et sa grande expérience de l’accompagnement sur le chemin de l’individuation.