Cheminement

Alain Morales : Né en Tunisie, dans la région du cap Bon en 1947…

Éducateur spécialisé, confronté à la psychose infantile, je décide d’entreprendre une démarche analytique.

Mon désir d’élargir, de compléter la seule approche analytique, m’amène à l’ostéopathie. Comment aborder  » l’autre  » sans s’être au préalable compris soi-même.

Élargissant cette approche,  je vais à la découverte de la bioénergie, la méditation, l’analyse transactionnelle, la sophrologie, la relaxation, le qi qong, le mouvement énergétique…

Tout en poursuivant ma démarche analytique, je vais à la rencontre de ce qui fait vibrer ce corps. Le souffle, le toucher…, travail avec Jean Yves Leloup :  le sensible et l’écoute thérapeutique, l’indicible en soi.

Rencontre en 2005 Wolfram Helke et la Leibtherapie, travail corporel. Je m’inscris dans cette démarche qui synthétise merveilleusement mon parcours de 35 ans.

L’esprit de K.G Durckheim est de s’accorder, de cultiver cette communion intime du moi et du soi qui élève la conscience et lui permet de ressentir le sens de la vie, des épreuves, de la mort… Il s’agit de  » s’accorder en tant qu’instrument afin que résonne en nous le son de l’être  » et de s’appliquer surtout à promouvoir la vie quotidienne dans ce qu’elle a de plus salvateur.

La Leibthérapie est une écoute thérapeutique, où prendre soin de l’être prend tout son sens.

Au centre Durckheim à Rütte (Allemagne) se développe d’autres approches dont le dessin méditatif (Hildegard Wiedemann) ; travail avec le sabre (Stephan Wiedemann) ; l’art de la couleur (Regine  Helke) ; la Leibthérapie (Wolfram Helke).  Je participe à ces ateliers depuis plusieurs années.

A ce jour,  mon parcours me permet d’être Leibthérapeute et formateur en leibthérapie.   Je poursuis ma démarche en participant à des supervisons avec Wolfram Helke dans la continuité de ce chemin…